Classé dans :

Inspiration pour Septembre

Très cher Cher percepteur,

Cette année encore, comme chaque année, tu ne m’as pas oublié et je t’en remercie chaleureusement. Je m’impatientais de voir arriver ta lettre car cette correspondance épistolaire est devenue pour moi un rituel dont je ne saurais désormais me passer.
Je suis heureux de voir qu’une fois de plus, tu ne m’as pas oublié et je vois que fidèle à toi même, tu as été particulièrement loquace : 4 pages entières, sur de belles feuilles bleues et parfumées !

Puisque tu me le demande et que ma situation personnelle te préoccupe, je t’informes que je suis toujours célibataire. Je n’ai pas d’enfants, ni d’enfants à charge d’ailleurs, c’est gentil de t’en soucier. Je n’ai pas changé d’adresse non plus, la preuve, tu as réussit à me retrouver !

Cette année fut assez difficile pour moi, comme tu le sais. Je vois que tu es toujours préoccupé par mon enrichissement et je te suis très reconnaissant de ton attention à mon égard. Mais al-Hamdulillah, je tiens à te rassurer, je m’en sors quand même, comme tu pourras le voir en case AJ.

Avant que j’oublies, tu as fait une erreur d’étourderie en première page de ta lettre.
Tu as écrit « Si aucune de vos résidences (principale ou secondaire) n'est équipée d’un téléviseur (voir notice), cochez la case.. » alors que la logique aurait voulu que tu écrives « Si une de vos résidences (principale ou secondaire) est équipée d’un téléviseur (voir notice), cochez la case.. ». Petit taquin va ! Bon allez j’arrêtes de faire du mauvais esprit, une erreur d’étourderie peut arriver à n’importe qui !

Moi ça me fait plaisir de payer chaque année 150 euros pour la redevance TV. Savoir que le fruit de mon labeur servira à payer les pantalons en velours de Michel Drucker, le salaire mirobolant de Delarue, les singeries de Patrick Sébastien…tout cela me fait énormément plaisir. Et savoir qu’avec mon argent, on paye aussi des intermittents aux cheveux gras et aux ongles sales, que grâce à moi, les acteurs de « Plus belle la vie » vont pouvoir manger à leur faim, est très important pour ma conscience personnelle. Non, vraiment, ça me fait plaisir.

Concernant mon « revenu d'activité », saches que j’ai travaillé durement cette année, plus que les années précédentes. Et c’est le cœur léger que je te fais don d’une partie du fruit de ma sueur. Je suis tout emoustillé de savoir que je vais contribuer à financer le train de vie des hauts fonctionnaires, les vacances de notre président bien aimé, aider à l’installation de radars automatiques, et même aider notre armée à faire la guerre à l’étranger. Sans parler des réceptions somptueuses dans les ambassades ou la Garden Party. Je n’y participes certes pas mais savoir que les autres s’amusent grâce à moi me fait très plaisir.

Avant que j’oublies, tu as commis une autre bizarrerie en page 3 de ta lettre : comme tu l’as fait pour la redevance TV, tu aurais du tourner la phrase à la forme négative et me demander de cocher la case si je ne veux pas recevoir la prime pour l’emploi et non pas de la cocher si je veux la recevoir !

Sinon, pour ce qui est de la dernière partie « CHARGES OUVRANT DROIT À RÉDUCTION OU À CRÉDIT D'IMPÔT », je m’abstiendrais de la remplir pour cette fois. J’espères que tu ne m’en voudras pas mais les termes utilisés sont beaucoup trop compliqués pour moi et tout ça m’a l’air bien alambiqué et difficile à justifier. Je préfères me concentrer sur la partie revenus fonciers, rentes, plus-values et autres revenus ne donnant pas droit à abattement, cette partie m’ayant l’air beaucoup plus facile à remplir.

J’espères que cette lettre te parviendra dans les meilleurs délais, cachet de la poste faisant foi. J’espères aussi que je n’ai rien oublié, je suis un peu tête en l’air en ce moment. Quoi qu’il en soit, je compte sur toi pour me signaler toute irrégularité et ne pas te contenter d’une majoration de 10%, comme tu l’as fait l’an passé.

J’attends avec impatience ta réponse pour que je puisse à mon tour te répondre par chèque ou par virement bancaire. Je te dis à l’année prochaine, même période. En attendant, il faut que je retourne travailler.

Je signe de ton diction préféré : « Dieu pardonne l’oubli et l’erreur. Pas le fisc ».

Ton contribuable bien aimé +++.

Modifié 2 fois. Dernière modification le 29/05/09 11:06 par Coloquinte.

Standard